QUATRIÈME DIMANCHE DE L'AVENT

Dieu promet un sauveur

Lecture du livre d'Isaïe 7, 10-16

Le Seigneur envoya le prophète Isaïe dire au roi Acaz:

Demande pour toi un signe venant du Seigneur ton Dieu, demande-le au fond des vallées ou bien en haut sur les sommets.

Acaz répondit:

Non, je n'en demanderai pas, je ne mettrai pas le Seigneur à l'épreuve.

Isaïe dit alors:

Écoutez, maison de David! Il ne vous suffit donc pas de fatiguer les hommes: il faut encore que vous fatiguiez mon Dieu! Eh bien! Le Seigneur lui-même vous donnera un signe: Voici que la jeune femme est enceinte, elle enfantera un fils, et on l'appellera Emmanuel, (c'est-à-dire: Dieu avec nous). De crème et de miel il se nourrira, et il saura rejeter le mal et choisir le bien. Avant même que cet enfant sache rejeter le mal et choisir le bien, elle sera abandonnée, la terre dont les deux rois te font trembler.


L'Apôtre annonce le salut en Jésus Christ

Commencement de la lettre de Paul aux Romains 1, 1-7

Moi Paul, serviteur de Jésus Christ, appelé par Dieu pour être Apôtre, mis à part pour annoncer la Bonne Nouvelle que Dieu avait déjà promise par ses prophètes dans les saintes Écritures, je m'adresse à vous, bien-aimés de Dieu qui êtes à Rome.

Cette Bonne Nouvelle concerne son Fils: selon la chair, il est né de la race de David; selon l'Esprit qui sanctifie, il a été établi dans sa puissance de Fils de Dieu par sa résurrection d'entre les morts, lui, Jésus Christ, notre Seigneur.

Pour que son nom soit honoré, nous avons reçu par lui grâce et mission d'Apôtre afin d'amener à l'obéissance de la foi toutes les nations païennes dont vous faites partie, vous aussi que Jésus Christ a appelés.

Vous les fidèles qui êtes, par appel de Dieu, le peuple saint, que la grâce et la paix soient avec vous tous, de la part de Dieu notre Père et de Jésus Christ le Seigneur.




La venue de l'Emmanuel annoncée à Joseph

+ Évangile de Jésus Christ selon Matthieu 1, 18-24

Voici quelle fut l'origine de Jésus Christ. Marie, la mère de Jésus, avait été accordée en mariage à Joseph; or, avant qu'ils aient habité ensemble, elle fut enceinte par l'action de l'Esprit Saint. Joseph, son époux, qui était un homme juste, ne voulait pas la dénoncer publiquement; il décida de la répudier en secret. Il avait formé ce projet, lorsque l'Ange du Seigneur lui apparut en songe et lui dit:

Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse: l'enfant qui est engendré en elle vient de l'Esprit Saint; elle mettra au monde un fils, auquel tu donneras le nom de Jésus (c'est-à-dire: 'le Seigneur sauve'), car c'est lui qui sauvera son peuple de ses péchés.

Tout cela arriva pour que s'accomplît la parole du Seigneur prononcée par le prophète: Voici que la Vierge concevra et elle mettra au monde un fils, auquel on donnera le nom d'Emmanuel, qui se traduit: «Dieu-avec-nous».

Quand Joseph se réveilla, il fit ce que l'Ange du Seigneur lui avait prescrit: il prit chez lui son épouse.


Sommes-nous notre nom?
La mission de notre nom!

cette époque et à une autre époque royale, les parents décidaient de donner ou d’accueillir le futur conjoint, la future conjointe...pour éviter des conflits d’intérêt avec tel autre royaume, ou pour accroitre la propriété. Marie serait enceinte, avant qu’elle soit l’épouse de Joseph, de la lignée de David. Même dans ma région en Vendée les parents s’entendaient avec leurs voisins pour que le fils épouse la fille de l’autre couple-ami, pour agrandir leur ferme.

Joseph ne peut répudier en secret, une répudiation se fait publiquement. Mat. dit que Joseph est juste parce qu’il refuse une paternité qui n’est pas sienne, et aussi parce qu’il accepte d’obéir à Dieu. Il se sacrifie. Il ne l’a connu pas avant qu’elle ait accouchée. On ne sait rien des relations conjugales après la naissance de Jésus. On ne sait rien...chacun a son hypothèse.

Les annonciations d’une naissance anormale, dans la Bible, comportent 7 parties:

La situation: «Marie est enceinte de l’Esprit... c’est Dieu qui intervient, il crée, grâce à l’intervention de l’Esprit. En effet, Joseph ignore l’intervention de l’Esprit mais son sens de la justice, l’amène à répudier Marie, mais en cachette

L’ange. Dans l’Ancien testament, on évoque souvent l’intervention d’un ange pour faire des choses hors de l’ordinaire. Un songe ! C’est en songe que Joseph et les Mages sont informés de l’intention d’Hérode de tuer le Messie.

La peur. L’ange dit à Joseph « ne crains pas ». Marie dira : comment cela peut-il se faire, je ne connais pas d’homme ! Dieu a tout est prévu, dit l’ange.

Le message. Dans le songe, l’ange nous avertit et explique la mission de Joseph, en tant que fils de David...En donnant un nom à l’enfant à naître, Joseph en assume la paternité. Le nommant Jésus...le nom dit sa mission : le Seigneur sauve.

Joseph accepte la mission. Pas d’objection : il dort. Habituellement, l’ange donne un signe (ta cousine Élisabeth est enceinte...)

Joseph, à son réveil, accepte la mission et l’exécute en toute docilité et fidélité.

Qui connaît la Bible, les songes dans la Bible, peut mieux comprendre ce qui arrive à Joseph. Il nous est tous arrivés d’avoir eu des visions de notre avenir.

Nous pensons que l’Ange aurait pu aviser Joseph, le consulter sur sa collaboration avant de lui annoncer la grossesse de Marie, avant qu’elle soit enceinte.

Il s’appellera Emmanuel, Dieu avec nous, mais il portera le nom de Jésus, Dieu sauve.

Nous aussi nous avons reçu un nom, auquel était attaché une mission...Nos parents s’attendent à ce qu’on devienne ceci ou cela. Notre nom dit notre mission. Nous avons été baptisés au nom du Père, du Fils et de l’Esprit, ie : nous sommes fils/fille, frères et sœurs. Sommes-nous notre prénom ? Quelle mission est attachée à notre prénom?


Yves Gazeau

Article paru le 18 décembre 2016