SIXIÈME DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE

«Tu peux observer les commandements»

Lecture du livre de Ben Sirac le Sage 15, 15-20

Si tu le veux, tu peux observer les commandements, il dépend de ton choix de rester fidèle. Le Seigneur a mis devant toi l'eau et le feu: étends la main vers ce que tu préfères. La vie et la mort sont proposées aux hommes, l'une ou l'autre leur est donnée selon leur choix. Car la sagesse du Seigneur est grande, il est tout-puissant et il voit tout. Ses regards sont tournés vers ceux qui le craignent, il connaît toutes les actions des hommes. Il n'a commandé à personne d'être impie, il n'a permis à personne de pécher.


La sagesse de Dieu est ignorée du monde

Lecture de la première lettre de Paul aux Corinthiens 2, 6-10

Frères,
c'est bien une sagesse que nous proclamons devant ceux qui sont adultes dans la foi, mais ce n'est pas la sagesse de ce monde, la sagesse de ceux qui dominent le monde et qui déjà se détruisent. Au contraire, nous proclamons la sagesse du mystère de Dieu, sagesse tenue cachée, prévue par lui dès avant les siècles, pour nous donner la gloire. Aucun de ceux qui dominent ce monde ne l'a connue, car, s'ils l'avaient connue, ils n'auraient jamais crucifié le Seigneur de gloire. Mais ce que nous proclamons, c'est, comme dit l'Écriture, ce que personne n'avait vu de ses yeux ni entendu de ses oreilles, ce que le cœur de l'homme n'avait pas imaginé, ce qui avait été préparé pour ceux qui aiment Dieu. Et c'est à nous que Dieu, par l'Esprit, a révélé cette sagesse. Car l'Esprit voit le fond de toutes choses, et même les profondeurs de Dieu.




Sermon sur la montagne. Surpasser la justice des scribes et des pharisiens

+ Évangile de Jésus Christ selon Matthieu 5, 17-37

Comme les disciples s'étaient rassemblés autour de Jésus, sur la montagne, il leur disait:

Ne pensez pas que je suis venu abolir la Loi ou les Prophètes: je ne suis pas venu abolir, mais accomplir. Amen, je vous le dis: Avant que le ciel et la terre disparaissent, pas une lettre, par un seul petit trait ne disparaîtra de la Loi jusqu'à ce que tout se réalise. Donc, celui qui rejettera un seul de ces plus petits commandements, et qui enseignera aux hommes à faire ainsi, sera déclaré le plus petit dans le Royaume des cieux. Mais celui qui les observera et les enseignera sera déclaré grand dans le Royaume des cieux. Je vous le dis en effet: Si votre justice ne surpasse pas celle des scribes et des pharisiens vous n'entrerez pas dans le Royaume des cieux.

Vous avez appris qu'il a été dit aux anciens: Tu ne commettras pas de meurtre, et si quelqu'un commet un meurtre, il en répondra au tribunal. Eh bien moi, je vous dis: Tout homme qui se met en colère contre son frère, en répondra au tribunal. Si quelqu'un insulte son frère, il en répondra au grand conseil. Si quelqu'un maudit son frère, il sera passible de la géhenne de feu. Donc, lorsque tu vas présenter ton offrande sur l'autel, si, là, tu te souviens que ton frère a quelque chose contre toi, laisse ton offrande là, devant l'autel, va d'abord te réconcilier avec ton frère, et ensuite viens présenter ton offrande. Accorde-toi vite avec ton adversaire pendant que tu es en chemin avec lui, pour éviter que ton adversaire ne te livre au juge, le juge au garde, et qu'on ne te jette en prison. Amen, je te le dis: tu n'en sortiras pas avant d'avoir payé jusqu'au dernier sou.

Vous avez appris qu'il a été dit: Tu ne commettras pas d'adultère. Eh bien moi, je vous dis: Tout homme qui regarde un femme et la désire, a déjà commis l'adultère avec elle dans son cœur. Si ton œil droit entraîne ta chute, arrache-le et jette-le loin de toi: car c'est ton intérêt de perdre un de tes membres, et que ton corps tout entier ne soit pas jeté dans la géhenne. Et si ta main droite entraîne ta chute, coupe-la et jette-la loin de toi: car c'est ton intérêt de perdre un de tes membres, et que ton corps tout entier ne s'en aille pas dans la géhenne. Il a été dit encore: Si quelqu'un renvoie sa femme, qu'il lui donne un acte de répudiation. Eh bien moi, je vous dis: Tout homme qui renvoie sa femme, sauf en cas d'union illégitime, la pousse à l'adultère; et si quelqu'un épouse une femme renvoyée, il est adultère. Vous avez encore appris qu'il a été dit aux anciens: Tu ne feras pas de faux serments, mais tu t'acquitteras de tes serments envers le Seigneur. Eh bien moi, je vous dis de ne faire aucun serment, ni par le ciel, car c'est le trône de Dieu, ni par la terre, car elle est son marchepied, ni par Jérusalem, car elle est la Cité du grand Roi. Et tu ne jureras pas non plus sur ta tête, parce que tu ne peux pas rendre un seul de tes cheveux blanc ou noir. Quand vous dites 'oui', que ce soit un 'oui', quand vous dites 'non', que ce soit un 'non'. Tout ce qui est en plus vient du Mauvais.

La loi pour l’homme et non l’homme pour la loi

n n’aurait pu ne lire que la lecture brève, mais il aurait été beaucoup plus difficile de comprendre l’objectif de Matthieu, de saisir la teneur des propos de Jésus.

Nous sommes dans une société de droits. On a une charte des droits de la personne. On a à respecter les lois du marché, du profit, de la mondialisation, etc...Au temps de Jésus, les juifs avaient plus de 613 lois. Des lois, il en faut pour bien vivre en société. Jésus n’est pas venu abolir la Loi et le Prophètes. Il a même dit qu’aucune virgule ne sera enlevée de la Loi. Il ajoute que celui qui ne respectera pas la loi et enseignera à ne pas la respecter, celui-là sera jugé.

Mais on vient d’entendre: « Si vous obéissez vous êtes grand dans le Royaume des cieux, mais si votre justice ne surpasse pas celle des scribes et des pharisiens, vous n’entrerez pas dans le Royaume des cieux. » Devons-nous comprendre que respecter la Loi, les lois ne suffisent pas. Par exemple : il faut respecter le Sabbat, mais il est plus important de se réconcilier avec son voisin. Commence par la réconciliation et après, seulement après, va à la messe, va communier. La communion est à la fois une union avec Dieu et une union avec tout être humain. Je devrais dire que la communion avec tout être union prime sur la communion à Dieu...car Dieu ne se sent pas aimé si on n’aime pas tous ses enfants. Il en est de même avec nos voisins. Ils ne se sentent pas aimés si on n’aime pas leurs enfants...ou encore leurs enfants ne se sentent pas aimés de nous si on n’aime pas leurs parents.

On pourrait dire, dans cette ligne, que Dieu notre Père ne se sent pas aimé, si nous-même ne nous aimons pas. Dieu, comme un parent à son enfant va nous dire : « je ne peux me sentir aimé de toi, si tu ne t’aimes pas toi-même. Ça me fait de la peine de sentir que tu n’as aucune estime de toi-même.»

Une maman qui serait maniaque de la propreté, on ne peut toucher à rien, on ne peut se servir de rien, on ne peut rien faire...l’enfant se sentira pas aimé... la propreté passe avant lui. Les règlements qui sont nécessaires pour bien vivre ensemble ont un effet contraire quand les règlements sont plus importants que les personnes qui habitent la même maison. Les lois sont faites pour les personnes et non les personnes pour les lois. Les lois sont faites pour un mieux vivre ensemble. Elles sont non seulement utiles, mais indispensables

«L’oeil était dans la trombe et regardait Caïn qui avait tué son frère Abel ». La peur du Dieu qui nous surveille et nous épie, qui nous punit, existe encore. Mais Dieu ne nous surveille pas, il veille sur nous.


Yves Gazeau

Article paru le 12 février 2017