PREMIER DIMANCHE DE L'AVENT

Nous avons un drôle de langage. Comment un enfant pourrait s’y retrouver ? Dans les magasins on chante : « Venez divin Messie… ». Un enfant ne sait pas ce qu’est un Messie. Si l’enfant chante venez divin messie, il pense au père noël. Un ado ne croit plus au père noël. Si Messie veut dire pour lui, c’est Jésus, le Christ…l’ado va dire que ça fait plus de 2000 ans que Jésus est né, mort et enterré. Si le venez divin Messie signifie qu’on attend le Retour du Christ à la fin des temps, la Parousie, la destruction du monde, alors on chante moins fort, car on ne veut pas être témoin de la destruction du monde.

Pour le chrétien que nous sommes, nous donnons un sens historique aux trois chants suivants : Il est né, Il est là, il reviendra.

S’il est né, on sait qu’il est mort. On croit qu’il est ressuscité, qu’il est monté dans la gloire, qu’il est assis à la droite de son Père.

Mais on dit aussi qu’il est là. On croit qu’il est dans notre cœur, qu’il est dans l’Église, qu’il est dans celui qui a faim et soif, qu’il est aussi dans celui qui donne à manger et à boire.

On dit encore qu’il reviendra, le jour J de la destruction du monde. Maranatha. Reconnaissons que nous ne sommes pas pressés de le voir revenir pour nous chercher, même si on prétend croire au ciel.

L’Évangile, par 4 fois, nous dit de veiller, d’être en éveil, en attente active. Attendre un train ou un avion peut se faire en somnolant, en gardant un œil ouvert et une oreille attentive pour ne pas manquer le départ. Mais veiller c’est aussi être en attente. Attendre une médaille d’or, attendre un diplôme, attendre un enfant, un accouchement c’est être actif, c’est faire quelque chose pour que l’événement arrive.

On a beaucoup d’expressions qui utilisent le mot « veille ». Veille sur la casserole sur le poêle, veille à ton petit frère, veille au trafic, veiller au corps d’un défunt. Veillez au présent, à ce qui se passe, veiller c’est être en attention, c’est une fonction épiscopale.

Concrètement pour nous, veiller c’est y voir, c’est s’investir, c’est d’être aux aguets. Un évêque c’est un veilleur, en grec un épiscope. Ce n’est pas un sur-veilleur, un surveillant qui « watch » nos comportements. Un évêque, un épiscope c’est quelqu’un qui veille sur ses brebis, qui prend soin de ses diocésains. Un chrétien c’est quelqu’un qui veille à faire advenir plus de justice, d’amour, de partage, de solidarité, de paix, de transparence. Un chrétien n’est pas en une attente passive, il est dans une attente active. Il fait, à sa manière, advenir un monde plus juste et fraternel.

Maranatha, viens Seigneur, viens. Maranatha vienne une Église, une communauté plus signifiante, crédible. Maranatha, vienne un monde plus humain, plus écologique ! Si c’était tout ça l’Avent, l’avènement !