Environnement

Pourquoi un comité environnement dans la paroisse ?

Contribuer au respect et à la sauvegarde de l’environnement est une responsabilité citoyenne et une responsabilité morale. Dans sa lettre encyclique Laudato si’ (Loué sois-tu), le Pape François a rappelé très clairement notre responsabilité à toutes et à tous de préserver ce qu’il a appelé « notre maison commune »….

« Quand on parle d’environnement, on désigne en particulier une relation, celle qui existe entre la nature et la société qui l’habite. Cela nous empêche de concevoir la nature comme séparée de nous ou comme un simple cadre de vie. Nous somme inclus en elle, nous en sommes une partie, et nous sommes enchevêtrés avec elle. (…) Il n’y a pas deux crises séparées, l’une environnementale et l’autre sociale, mais une seule et complexe crise socio-environnementale. Les possibilités de solution requièrent une approche intégrale pour combattre la pauvreté, pour rendre la dignité aux exclus et simultanément pour préserver la nature. »

PAPE FRANÇOIS, « Lettre encyclique Laudato si’ sur la sauvegarde de la maison commune ». Montréal, Éditions Médiapaul, 2015, p. 100.

À la paroisse Saint-Hubert, comme dans bien d’autres paroisses et organismes, nous voulons contribuer à la protection de l’environnement de plusieurs façons. Au niveau des bâtiments, l’assemblée de fabrique a pris un tournant pour rendre le fonctionnement de la paroisse plus écologique. Un travail énorme a déjà été fait au niveau du recyclage, de la gestion des déchets ainsi que de la dépense énergétique.

En 2019, un petit groupe de personnes s’est réunit pour discuter suite au visionnement du film documentaire « Demain », qui présente des pistes de solution expérimentées dans plusieurs pays. Le comité Environnement est né suite à cette rencontre.

Un projet du comité : Le jardin à partager

L’idée d’un jardin à partager a pris son origine dans une initiative présentée dans le film « Demain », puis il a pu voir le jour grâce à l’implication des bénévoles du comité environnement, l’approbation de l’assemblée de fabrique et le soutien du groupe « Les jardins à partager de Saint-Hubert », auquel nous avons adhéré.

Au printemps 2019, un tout petit jardin potager a été installé devant le presbytère. Même s’il est petit, notre jardin ne fait pas seulement croître de beaux légumes… Il suscite aussi des conversations, des réflexions sur la confiance, le partage, le travail collectif, l’ouverture aux autres. Notre fierté est grande et nous avons confiance que notre petit jardin grandira…

Notre objectif est que notre église soit toujours plus verte, que notre terrain soit en bonne santé, favorable à la biodiversité et accueillant pour tous ceux et celles qui voudront se reposer à l’ombre de nos grands arbres, cueillir quelques légumes, faire connaissance. Un lieu de partage, de vie collective, fraternelle, inclusive.

Qu’est-ce que c’est un jardin à partager ?

Ce qui fait la particularité et la richesse d’un jardin à partager, c’est qu’il est ouvert à toutes et à tous. Il est le plus souvent l’oeuvre d’un groupe de personnes mais la nourriture produite est toujours accessible à tout le monde. Ces jardins sont conçus pour le partage avec toute personne qui le croise sur son chemin. C’est donc un geste qui nous fait sortir de nos réflexes de « chacun pour soi ». L’individualisme et le besoin d’accumuler des biens pour soi-même a un grand rôle à jouer dans la dégradation de l’environnement et des rapports entre les personnes et les groupes. Les jardins à partager vont dans le sens inverse, vers le travail collectif et l’ouverture aux autres.

Pour vous joindre au comité :

Monic Franck au 450-676-2030, poste 223, [email protected]