Mieux comprendre la pastorale sociale

Définition

« La pastorale sociale est l’activité de l’Église qui, consciente de sa mission au cœur du monde prend une option évangélique pour les pauvres et les personnes exclues et la traduit par des pratiques de solidarité et de libération. Elle travaille avec toute personne de bonne volonté à la transformation des rapports sociaux et des structures injustes, du local à l’international, afin de rendre plus justes et plus humaines les réalités sociales, politiques, économiques, culturelles et environnementales.  »

COMITÉ DES AFFAIRES SOCIALES, TABLE DE PASTORALE SOCIALE DES DIOCÈSES DU QUÉBEC. « Les fondements de la pastorale sociale au Québec » Assemblée des évêques du Québec, Montréal, mai 2012, p. 4.

Les buts

En lien direct avec les valeurs de l’Évangile et les orientation du concile Vatican II, la pastorale sociale vise donc à soutenir la dignité de la personne humaine, l’option préférentielle pour les pauvres et la sauvegarde de l’environnement. Cela signifie …

« (…) reconnaître le souffle de l’Esprit à l’œuvre aujourd’hui et participer, avec d’autres, à l’établissement d’un monde plus juste, plus humain et écoresponsable. »

La pastorale sociale offre donc à la communauté des occasions d’être informée et sensibilisée aux causes actuelles aux niveaux social et environnemental. Elle propose aussi de réaliser des initiatives et de nous joindre aux efforts collectifs des autres organismes de notre milieu pour promouvoir la participation citoyenne, les pratiques démocratiques et inclusives, développer une solidarité sociale et contribuer à la sauvegarde de l’environnement.